• bandeau_1.gif
  • bandeau_2.gif
  • bandeau_3.gif
  • bandeau_4.gif
  • bandeau_5.gif
  • entete.gif
  Magazine  
   
  Bulletin mensuel  
   
  Recevez nos newsletters et publications  
 

 

F.A.Q Secteur avicole

  1. Quelle est l’importance du secteur avicole ?

  2. Quels sont les atouts du secteur avicole marocains ?

  3. Comment sont organisés les professionnels du secteur avicole marocain ?

  4. Quels sont les objectifs de la FISA ?

  5. Le secteur avicole marocain dispose-t-il d’une stratégie pour son développement ?

  6. Quels sont les axes de mise à niveau du secteur avicole ?

  7. Existe-t-il une réglementation qui régit le secteur avicole au Maroc ?

  8. Quels sont les principes sur lesquels est fondée la loi 49-99 ?

1) Quelle est l’importance du secteur avicole ?

Le secteur avicole joue un rôle socio-économique important dans l’économie nationale.

Les investissements consentis s’élèvent à 9,8 milliards de DH et le chiffre d’affaires est évalué à 28,3 milliards de DH.

Le secteur offre environ 120.000 emplois directs et 270.000 emplois indirects et satisfait la totalité des besoins en viandes de volailles et en œufs du marché national.

Compte tenu de leurs prix relativement bas par rapport aux autres denrées animales, les produits avicoles sont consommés par l’ensemble de la population et constituent le seul recours pour l’amélioration de la sécurité alimentaire de notre pays en termes de protéines d’origine animale.

2) Quels sont les atouts du secteur avicole marocains ?

Le secteur avicole présente de nombreux atouts permettant son développement dans des conditions optimales de production :

Conditions climatiques favorables : Le climat du Maroc, caractérisé par des températures douces surtout sur le littoral, se prête parfaitement à l’élevage avicole sans grands investissements en matière d’isolation des bâtiments en comparaison avec les pays européens.

Elevage hors sol : Les productions avicoles intensives, ne dépendant pas des aléas climatiques, permettent d’assurer un approvisionnement normal du marché en viandes et en œufs quelque soit la qualité de la campagne agricole.

Cycle de production court : Les productions avicoles intensives, compte tenu de leur cycle court de production, constituent le recourt le plus approprié pour satisfaire les besoins croissants de la population marocaine et combler le déficit en protéines d’origine animale relevé dans la ration alimentaire moyenne du consommateur.

Faibles niveaux de consommation : La consommation de viande de volailles et des œufs relativement faible au Maroc, en comparaison avec celle enregistrée dans des pays à niveaux de développement similaires, offre de grandes possibilités d’accroissement durant les prochaines années.

Prix compétitifs : Les productions avicoles peuvent être mises sur le marché à des prix abordables en relation avec le pouvoir d’achat du consommateur marocain.

Infrastructures de production développées : Le secteur avicole dispose actuellement de toutes les infrastructures nécessaires pour la production dans des conditions techniques optimales (laboratoires, usines d’aliments composés, couvoirs…)

3) Comment sont organisés les professionnels du secteur avicole marocain ?

Les professionnels du secteur avicole sont organisés en cinq associations représentant chacune d’elles une branche de l’activité avicole :

  • Association des Fabricants d’Aliments Composés (AFAC).
  • Association Nationale des Accouveurs Marocains (ANAM).
  • Association Nationale des Producteurs d’Œufs de Consommation (ANPO).
  • Association Nationale des Abattoirs Industriels Avicoles (ANAVI).
  • Association Nationale des Producteurs des Viandes de Volailles (APV).

En vu de créer la complémentarité et l’effet de synergie nécessaires pour un développement soutenu de l’ensemble des composantes du secteur, les 5 associations sont regroupées en Fédération Interprofessionnelle du Secteur Avicole (FISA).

4) Quels sont les objectifs de la FISA ?

Afin de développer la capacité du secteur avicole à produire et à commercialiser des produits de qualité, à des prix compétitifs et accessibles aux consommateurs. La FISA s’est assignée comme objectifs de :

  • Moderniser l’environnement technique et économique de la production et de la commercialisation des produits avicoles ;
  • Asseoir un pont de communication avec les instances administratives pour un développement durable du secteur avicole ;
  • Informer, sensibiliser et encadrer les opérateurs du secteur avicole ;
  • Promouvoir la qualité et la consommation des produits avicoles.

5) Le secteur avicole marocain dispose-t-il d’une stratégie pour son développement ?

Conscients des défis auxquels est confronté le secteur avicole dans le cadre de la mondialisation et des accords de libre échange ratifiés par le Maroc avec plusieurs espaces économiques, la Fédération Interprofessionnelles du Secteur Avicole – FISA, en étroite collaboration avec le Département de l’Agriculture, a élaboré une stratégie pour la mise à niveau et le développement du secteur avicole visant l’amélioration de l’efficience et de la compétitivité des unités de production et la promotion de la qualité des produits avicoles.

Pour la réalisation de ces objectifs, un plan d’action a été défini dans le cadre du contrat programme entre le gouvernement et la FISA pour la mise à niveau du secteur avicole marocain à l’horizon 2020.

6) Quels sont les axes de mise à niveau du secteur avicole ?

Le programme de mise à niveau du secteur avicole s'articule autour des axes suivants:

  • La dynamisation de l’organisation professionnelle et interprofessionnelle en vue de contribuer au développement du secteur avicole;
  • L’amélioration des conditions sanitaires et hygiéniques des produits avicoles;
  • L’amélioration des conditions techniques de production en vue de rehausser la productivité et l’efficience et améliorer la compétitivité;
  • La formation et le perfectionnement du personnel opérant dans le secteur;
  • L’information, la sensibilisation des opérateurs afin d’améliorer leur technicité et accompagner les dispositions du présent contrat programme;
  • La promotion de la consommation des produits avicoles en vue de stimuler la demande de ces denrées.

7) Existe-t-il une réglementation qui régit le secteur avicole au Maroc ?

Le secteur avicole est régit depuis le 20 avril 2007, par un arsenal juridique constitué de la loi 49-99, relative à la protection sanitaire des élevages avicoles, au contrôle de la production et la commercialisation des produits avicoles, d’un décret et de 13 arrêtés d’application. Cette réglementation spécifique au secteur avicole, définissant les dispositions techniques, hygiéniques et sanitaires qui doivent être respectées par tous les opérateurs du secteur, régit l’ensemble des activités avicoles de l’amant à l’aval du secteur.

8) Quels sont les principes sur lesquels est fondée la loi 49-99 ?

La loi 49-99 et ses textes d’application reposent sur cinq grands principes fondamentaux :

  • Le principe d’autorisation de toutes les unités et activités avicoles. L’autorisation est délivrée par les Services Vétérinaires relevant du Département de l’Agriculture au vu du respect des exigences hygiéniques et sanitaires.
  • Le principe de contrat d’encadrement sanitaire des activités avicoles par un vétérinaire mandaté ;
  • Le principe de traçabilité par la mise en place d’un registre de suivi sanitaire des unités avicoles.
  • Le principe d’interdiction de la vente simultanée, dans un même local, des volailles vivantes et des viandes de volailles ;
  • Le principe d’indemnisation pour abattage sanitaire ou pour sinistre épizootique ;
  • Le principe de sanction en cas de non respect des dispositions législatives et réglementaires.

Copyright © 2010-2016 FISA. By IDEO